Christine Chautemps

Sage-femme
Formatrice
Indépendante

Présentation de l’Eutonie


Etymologiquement : eu = bien, juste et tonie = tonus.


Précisons ce qu’est le tonus en eutonie. Le tonus correspond à la qualité tissulaire acquise et présente dans l’ensemble du corps à un moment donné. Il traduit notre façon d’être et d’interférer avec l’environnement.


Ainsi, nos tensions corporelles, conscientes et inconscientes, reflètent notre état intérieur du moment et agissent sur notre tonus qui, de fait, est sujet à d’amples variations.


Mme Gerda Alexander propose à travers cette recherche « une tonicité harmonieusement équilibrée et en adaptation constante, en rapport juste avec la situation ou l’action à vivre ».


« Ce qu'il faut, c'est apprendre un peu plus chaque jour qu'on est ce corps sur lequel on peut prendre appui […] ».


« l'Eutonie n'est pas une méthode au sens habituel du terme, mais une attitude nouvelle devant les êtres et devant la vie[…] ».


Les enjeux d'une telle approche favorisent une meilleure connaissance de soi, une redécouverte de spontanéité, de liberté et de créativité.



Gerda Alexander


Née en Allemagne en 1908, elle commence à proposer l’Eutonie à divers publics à Copenhague, dès les années 1940.


Dans sa pédagogie à médiation corporelle, elle privilégie l’observation des sensations et la singularité de chacun. Des scientifiques en recherche médicale s’intéressent ensuite à cette pratique qui se fait connaître en France dès les années 1950, puis en Europe et au-delà.


Cette perspective ouvre un champ d'apprentissage incluant non seulement la spécificité comportementale de chacun, mais aussi sa capacité à ressentir ses tissus intérieurs (muscles, fascias, ligaments, tendons, articulations, os), pour se rapprocher du tonus approprié dans la vie quotidienne et découvrir comment se mouvoir sans crispations.